Tenir un compte titre : savoir bien gérer

Tenir un compte titre : savoir bien gérer

10/02/2020 0 Par Florent

Devenir investisseur n’est plus réservé qu’aux millionnaires de nos jours, plusieurs alternatives sont disponibles autant au niveau des banques que des courtiers en ligne. Une de ces alternatives se trouve justement être l’ouverture d’un compte titre auprès d’une plateforme.

Seulement, cette solution reste assez méconnue du grand public du fait d’un manque de connaissances du sujet. C’est pourquoi nous allons vous présenter aujourd’hui tous les détails concernant l’ouverture et la gestion d’un compte titre.

Un compte titre, pour quoi faire ?

Avant toute chose, il est important de définir le sujet principal : le compte titre. C’est un compte qui permet de détenir des actifs financiers et immobiliers, il peut être ouvert en banque physique, en ligne ou chez un courtier. Les actifs pouvant être investi varient grandement selon le choix du propriétaire mais on peut retrouver le plus souvent des :

  • Actions.
  • Obligations.
  • Trackers.
  • OPCVM.

Contrairement au Plan d’Épargne en Action, le compte titre offre une certaine liberté à son détenteur qui se matérialise sous différents avantages à l’image de l’absence de plafond d’investissement et de restriction quant au retrait d’argent. Le plus conséquent des différences réside dans le fait que les actions peuvent être placées non seulement sur le marché européen mais aussi à l’international. Toute personne majeure a le droit d’ouvrir un ou plusieurs comptes titres à son nom.

Un représentant légal doit obligatoirement être présent lors de la signature du contrat de souscription pour un mineur. L’établissement dans lequel vous souscrirez vous proposera surement de joindre votre compte courant au nouveau compte titre et ce en vous demandant de suivre le lien de confirmation qui vous sera envoyé par mail. C’est une procédure assez courante qui permet de piocher de l’un des comptes comme de l’autre lors de transactions quotidiennes comme faire les courses ou faire le plein d’essence.

Gestion du compte titre

En plus de pouvoir posséder plusieurs comptes titres, le client peut également en ouvrir plusieurs chez d’autres établissements. La plupart des banques proposent plusieurs choix de gestion du compte à leur client, car beaucoup de fois, les comptes titres ne sont pas exclusivement personnels. Parmi les options de gestion, on retrouve :

  • Forme individuelle.
  • Forme jointe.
  • Forme indivis.

La première est bien sure dédiée aux personnes souhaitant piloter à elles seules leurs comptes titres. Pour ce qui est du mode de gestion dit joint, celui-ci est plutôt adressé aux personnes souhaitant gérer leur investissement en tandem avec un conjoint ou un parent. Enfin il y a la forme indivis, la plus compliquée des 3, cette formule à été conçue pour que le compte titre puisse être géré par plusieurs personnes qui détiendraient toutes les mêmes part en action. Ce dernier mode s’applique souvent dans le cas d’héritiers.

Impôts et taxes sur le compte titre

Malgré tous les avantages que propose le compte titre en comparaison avec le plan d’épargne en action, celui-ci reste quand même plus rentable en matières de frais fiscaux. En effet, avec un compte titre vous serez tenus de verser des prélèvements sociaux additionnés à l’impôt sur le revenu. A noter que toute action étrangère vous rendra impérativement sujet aux taxes imposées du pays en vigueur, vous vous retrouverez donc à payer les impôts de 2 pays en même temps. Cette formule n’est valable que pour les dividendes accumulés sur le compte titre. Pour ce qui est des plus-values la formule reste la même cependant vous aurez droit à des abattements forfaitaires selon le niveau d’ancienneté de votre compte comme suit :

  • 0 % avant 02 ans.
  • 50 % entre 02 et 08 ans.
  • 65 %  au dessus de 08 ans.